Des questions? Contactez-nous
+221775539195
contact@economie221.com
  • Commentaires : 0
  • Posté par : Mamadou Diop


Focus sur la première visite officielle du président Sénégalais, Macky Sall, en Mauritanie, depuis l’accession à la magistrature suprême du président, Mohamed Cheikh Ould El-Ghazouani, au mois d’août dernier.
Cette visite, rappelle emedia.sn, intervient dans un contexte particulier avec de nombreuses questions qui sont restées en suspens notamment pour les deux pays voisins.

Pour rappel, le début du mois de février a vécu une vive tension à Saint Louis, ville frontalière avec la Mauritanie, où les pêcheurs de Guet-Ndar manifestent pour dénoncer les lenteurs notées dans le renouvellement de leurs licences de pêche. Pour apaiser la situation, le Président mauritanien annule les amendes infligées aux pécheurs sénégalais.

Pour le site, on peut présager que les deux présidents vont largement aborder ce dossier lors de cette visite.
Le sujet qui alimente toujours les débats et qui lie le Sénégal à la Mauritanie, souligne-t-il, reste le gisement de gaz Grand Tortue Ahmeyim que les deux pays ont en partage et qu’ils exploitent conjointement par le biais de l’entreprise pétrolière britannique British Petroleum (Bp).
Le ministre mauritanien du Pétrole, des Mines et de l’Energie était à Dakar pour signer conjointement avec son homologue sénégalais, Mouhamadou Makhtar Cissé, le contrat d’achat et de vente du Gaz naturel liquéfié (Gnl) avec l’adjudicataire British Petroleum Gas Marketing. Ce contrat est le quatrième acte posé dans le cadre de l’exploitation des ressources gazières communes aux deux pays, depuis les découvertes de gaz. Il y avait eu, d’abord, la signature de l’accord de coopération inter-Etats entre la République Islamique de la Mauritanie et la République du Sénégal, le 9 février 2018, suivie de celle de la Décision finale d’investissement, le 21 décembre 2018 et de la signature de l’accord d’utilisation pour l’exploitation du champ gazier offshore de GTA, le 7 février 2019, pour l’exploitation du champ gazier offshore de Grand Tortue GTA.

Le Sénégal a aussi pris l’option d’améliorer ses sources d’énergie en utilisant son potentiel hydroélectrique. Cela nécessite forcément d’excellentes relations avec la Mauritanie. Ces points, aux nombreux enjeux, vont certainement alimenter l’agenda des deux chefs d’Etat.

Avec emedia.sn

Auteur : Mamadou Diop
Je suis Spécialiste des TIC, Expert en réseaux sociaux., Web publisher .Je suis un passionné du Web et j'exerce ce métier depuis 2009. Email: Contact@galsen221.com Tel: +221 77 133 91 19